Tasmanie

24/02/2010 - Pays : Australie - Imprimer ce message

 

Aurélie est de retourrrrrrrrrrrrrrr !!! Ah ah ah oui oui je sais j’suis en retard sur les nouvelles, les photos…. Je manque de temps, ce n’est pas de ma faute ^^ J

Mais no worries, je suis toujours en vie !

 

Heuuu… Nous allons commencer par la Tasmanie, une région de l’Australie, la petite île au Sud Est ! Enfin je vais commencer, car c’est bien évidemment moi qui raconte.

Je suis partie avec Barbara, une fille que j’ai rencontrée en Wwoofing. Nous avions prévu de faire l’OverlandTrack, randonnée de 6 jours.

Qui dit randonnée de 6 jours, dit grande préparation. Barbara a eu une première expérience, ouf, elle connaissait donc toutes les astuces pour partir léger. J’ai fait le tri de toutes mes affaires utiles et inutiles, et j’ai laissé mes affaires inutiles chez le mec où elle était hébergée à Melbourne. De plus, il faut prévoir les courses pour 6 jours. Ne pas mourir de faim, mais ne pas se charger en alimentation… Heureusement que Barbara était là, elle savait ce qu’il fallait acheter, des produits énergiques, pas encombrants, bref…

Le 1er février, nous avons donc pris le ferry Spirit Of Tasmania, au départ de Melbourne. Tarif promotionnel, nous n’avons pas perdu de temps pour acheter les billets moitié-prix !

Avec une arrivée un peu à la bourre pour ma part, je suis enfin montée à l’intérieur de ce, magnifique on s’en passera, bateau. C’est parti pour 9h de trajet.

On arrive le soir à Devonport, au nord de la Tasmanie. Ville, comment dire ?? Pas du tout attrayante ! Très moche, et très moche. On a donc dormi dans un camping, très moche. Lol ! Dans notre toute petite tente minuscule qui ne loge que 2 personnes. Même nos sacs ne logeaient pas. Ils dormaient dehors les pauvres.

De plus, la ville est très mal foutue. Le lendemain, nous avions besoin d’accéder de l’autre côté de la rive, sans voiture, ce n’est pas que c’est impossible, mais ça nous ferait perdre trop de temps. Il faut donc monter dans un minuscule ferry qui coûte $2,50. Environ 2¤. Je ne vais pas dire que ça me ruine, mais pour 2 minutes de trajet à peine, faut pas abuser quand même !!! Bref. On est parti à la recherche d’un réchaud à gaz, notre dernier équipement indispensable. On est encore tombé sur une promo, encore chanceuses. Et ensuite on est montées dans le bus qui nous conduisait au Cradle Moutain – Lake Saint Clair National Park.

Dernières préparations : achat de la carte (pas indispensable apparemment, mais moi je me suis déjà perdue dans les montagnes en Australie, il ne faudrait pas que ça recommence ! Lol. Nous l’avons donc acheté), et d’un K-way pour moi. J’ai hésité à l’acheter ce foutue K-way, en pensant que mon poncho contre la pluie me suffirait. Mais j’ai bien fait ! Il m’a sauvéééééé. Je lui dois beaucoup ! ^_^

Dernière nuit dans un camping. Et le lendemain matin, dernière douche avant 6 jours !!!!!!!!!!

Et oui faut protéger la nature, donc pas de gel douche pas de savon pas de shampoing, ni de produits vaisselle.... Seul le dentifrice est autorisé. Donc aucune douche disponible non plus. Si tu veux te laver, tu vas te baigner dans les cours d’eau.

 

Le premier jour, Le bus nous a amené jusqu’au point de départ. À 10h nous partions, avec nos 14 ou 15kgs sur le dos. Au début, le poids n’est pas si lourd, mais à force de marcher… On finit par le sentir !

Il pleuvait légèrement mais ça allait encore. Il y avait du vent quelques fois, et aussi beaucoup de brume. Autant dire que pour voir le paysage, ce n’était pas terrible. On n’y voyait rien au loin. Nous étions habillées avec des guêtres fabriqués avec des sacs poubelles, un K-way (ah oui heureusement qu’il était là !). Il ne faisait pas froid à marcher.  

Les premières minutes étaient faciles mais ce matin là, le plus dur nous attendait ! Un grand pic à grimper. Je dois avouer qu’avec un sac sur le dos, c’est dur. Mais on a finit par y arriver ! Ce n’est pas impossible. Nous allions à notre rythme, surtout le mien car je suis plus lente J ! Mais ça allait ! Nous nous sommes arrêtées 1h pour manger dans une petite « hut », mal abritée, et une petite bête rousse à tâches blanches est venue nous réclamer à manger. C’est un Eastern Quoll. Nous croisions d’autres randonneurs, beaucoup d’autres randonneurs. Nous n’étions finalement pas si perdues que ça au milieu de la nature. Certes oui, mais nous avons rencontrés du monde quand même.

L’après-midi, la pluie s’est calmée. Mais toujours un peu de brume, mais le soleil est apparu en fin de journée.

Cette journée là, nous avons loupé un beau paysage à cause de la brume. En haut du pic, nous pouvions voir le lac au milieu de toutes les montagnes. C’est magnifique sur les cartes postales, mais nous n’avons rien vu ! Fucking weather ! Nous sommes arrivées à notre premier stop pour la nuit, à Waterfall Valley Hut, à 17h.

Pour finaliser la journée, nous avons marché environ 6h en enlevant la pause de midi, et avons parcourus 10kms, avec le plus gros pic ! Nous avons dû à mon avis monter jusqu’à environ 1250m d’altitudes.

J’étais fière de ma journée. J’me suis même pas plaint du sac à dos (même si c’était lourd en fin de journée), ni de la pluie. J’étais quand même contente d’être là où j’étais !! J’étais même vraiment bien J

Il y avait des Rangers à la Hut (refuge sous le nom français). Ils nous ont expliqué le système d’eau et des toilettes. Donc nous utilisions l’eau de pluie uniquement, qui était stocké dans des réservoirs. Donc comme que je vous ai déjà expliqué, pour la vaisselle c’est sans produits (uniquement l’eau !), pour se laver les mains (sans savon !). Aucune douche disponible. Toilettes écologiques, donc pas de chasse d’eau. Une tasse de blé et hop. Ca ne pue pas vraiment, mais il y a des tonnes de mouches ! Mais ça j’ai du oublier de vous le dire, mais dans tous les National Park en Australie, il n’y a que des toilettes écologiques.

Nous avons pu dormir dans la Hut, pas besoin de sortir la tente, heureusement vu le temps… Nous dormions sur des planches en bois, donc tapis de sol et duvet nécessaires.

Nous avons rencontré un couple de français qui étaient en Australie pour 3 semaines de vacances. Il y avait aussi des australiens, des allemands…. Autant de jeunes que de « vieux ».

Nous avons préparé la popote pour le soir, avec astuce de manger la nourriture la plus lourde les premiers jours, donc boîte de thon et pâtes, et une soupe pour chaque soir. En dessert, quelques carrés de chocolat que nous nous autorisions. Il faut apprendre à se restreindre pour ne pas manquer de quoique ce soit à la fin. Je vous apprends donc que ma tablette de chocolat a tenu 6 jours, wahouuu ! Je vous le dis, je suis fière de moi !

Nous nous sommes couchées tôt. Je ne sais plus exactement à quelle heure, mais 21h30 je pense, ou 22h. Nous avions besoin d’une bonne nuit de sommeil.

Deuxième jour, quelques courbatures légères au réveil, mais je les ai beaucoup plus senti lorsque nous avons recommencé à marcher. Nous sommes parties à 10h40. Une petite journée nous attendait, et fort heureusement car il a plu énormément. Là, nous avions vraiment besoin d’être correctement protégées : guêtres, K-way (ah oui il me sauve encore la vie !) en plus du poncho… Nous avons avancé sans vraiment profiter une fois de plus. Mais bon, on a pu s’apercevoir de la beauté de la nature, chaque jour dans un décor différent. Des plantes, des feuillages, des couleurs, des lacs magnifiques…

Nous sommes arrivées à 13h40 à Windermere Hut. Nous avons donc marché 3h sans faire de pause déjeuner et avons parcouru 7,75kms. On s’est reposé l’après-midi.

Cette fois, aucun Ranger. Mais vu que nous connaissions le système écologique en vigueur, aucun souci.

Troisième jour, encore quelques courbatures, mais ça a été. Grosse journée nous attendait si nous ne voulions pas rester dormir à l‘altitude la plus basse, sous tente car aucune hut à cet endroit. Nous sommes parties à 9h40. Un peu de rosée le matin encore, mais la journée s’est vite éclaircie, le soleil a pointé son nez, et il a fait un poil chaud dans l’après-midi. C’était assez agréable. Et la brume du matin s’est dissipée, nous avons pu profiter du paysage. C’était super.

Nous avons déjeuné près d’un cours d’eau vers 13h45 pendant environ 45 minutes. Ca ne pouvait pas être désagréable, mais seules les mouches ont été très pénibles. Des mouches énormes, qui nous tournent autour en permanence. Autant que les petites mouches normales en Australie. Pas moyen d’être tranquille dans ce pays ! C’est vrai, dès qu’il fait chaud, les mouches sont très pénibles dans ce pays, et gâche un peu l’envie de rester profiter du paysage. C’est tellement dommage.

Nous avons continué de marcher, jusqu’à 18h30. Avec le soleil, rien de mieux que d’être au milieu de la nature, à des dizaines de kilomètres d’un magasin, de la pollution…

Nous sommes arrivées à New Pelion Hut où nous avons une fois de plus dormi à l’intérieur. Le soleil avait fait son apparition, mais au milieu des montagnes, et en plus en Tasmanie, les conditions météo sont terribles. Elles changent en permanence, il est difficile de prévoir réellement. Et rare sont les moments de soleil. Etant fatiguées, nous avions la flemme de monter la tente, avec la peur d’un mauvais temps au réveil.

Dur de profiter du soleil et de la nature en étant assise sans bouger, car les mouches sont là ! C’est triste à dire mais nous restions souvent à l’intérieur du coup à cause de cela. :S

Quand on marche ça va, elles sont pas gênantes mais dès qu’on s’arrête, c’est trop fou !!! Grrr !

Nous avons marché pendant 8h15 environ, et avons parcourus 16,75kms. La fatigue générale de la randonnée arrivait. Mais nous étions qu’à la moitié. Il fallait encore tenir 3 jours…

Quatrième jour, nous sommes parties à 9h45. On avait à grimper un dernier gros sommet. Je l’ai senti passé, mais pas Barbara. D’ailleurs, ça m’inquiétait, car elle me disait qu’elle était sûre que la grosse montée à grimper ne devait pas être celle-ci, donc je m’attendais à pire lorsque nous nous sommes aperçues que nous étions au sommet. Soulagement J

Il a fait très beau et très chaud cette journée là ! Nous devions être proche des 25°. Cela ne parait pas énorme mais en plein soleil, avec un gros sac à porter sur le dos, je peux vous assurer qu’il fait plus chaud que 25°.

Nous avons donc déjeuné pendant 1h face au Mount Ossa, que beaucoup d’autres randonneurs ont grimpés. Nous ne l’avons pas fait car la carte nous indiquait trop de temps pour le faire. Nous avions peur d’être trop à la traine. Mais ça devait être magnifique ! À Environ 13h, nous sommes reparties et sommes arrivées à 15h à Kia Ora, la prochaine hut. Nous avons donc marché un peu plus de 5h et avons parcouru 9kms.

Nous avons pu profiter de l’après-midi au soleil (malgré les mouches !) et d’un cours d’eau très sympa qui permettait de se baigner. Elle était trop froide à mon goût, mais j’ai apprécié pouvoir me laver quelques parties du corps. Se laver rien qu’avec cette eau ne m’a pas permis d’être réellement propre, mais cette eau devait être extrêmement pure car je me suis rendue compte que j’étais toute douce après. Impressionnant. J

L’avant dernier jour, départ à 9h15. Les nuits sont fraîches, car au petit matin, nous avons eu froid. Mais la chaleur est très vite revenue durant la journée.

Nous avons cette fois, fait des extras sur la randonnée. Nous avons fait quelques détours pour voir les magnifiques cascades. La première, D’Alton Falls, n’était pas superbe. On avait eu un aperçu par une photo, mais les chutes d’eau n’étaient pas du tout les mêmes, et la visibilité était loin d’être correcte comparé à la photo. Donc déçue. Deuxième, Fergusson Falls, nous pouvons dire qu’elle était magnifique !! De superbes photos :P

Nous avons déjeuné à 12h30 très rapidement. La nourriture diminue et nous devons survivre comme on peut ! On se limitait donc à 2 petites tranches de pains de céréales, qui ne prenaient pas de place, quelques bouts de viande séchés, et une compote !

Deuxième détour à Hartnett Falls. Magnifique !!! Nous étions en haut des chutes, face à une superbe vue des montagnes au loin. Nous avions de quoi se baigner. L’eau était froide, je me suis contenté de me tremper les pieds. La clarté de l’eau est impressionnante. J’aurais aimé descendre en bas des chutes pour avoir une meilleure vue de la cascade, mais il fallait encore beaucoup de temps pour y descendre. Dommage ! Nous sommes restées en haut du coup mais avions déjà une superbe vue !!

Nous sommes arrivées à Bert Nichols Hut à 17h15. On a parcouru 10kms, + 2.5kms de détour pour les cascades, en 7h.

Lundi, le dernier jour !! Nous avons dit au revoir à la dernière hut à 9h05. Nous avons marché 3h30, et fait 9kms. On a mangé à Narcissus Hut, où il y avait une superbe rivière. Chaude, cette fois, mais pas le temps de me baigner L ! Nous devions marcher jusqu’à l’embarcadère pour prendre le ferry. Ca y est la randonnée était finie ! Nous sommes finalement arrivées drôlement en avance, on nous avait dit que c’était beaucoup plus loin. Et le ferry avait du retard. Barbara s’est donc baignée dans un endroit magique !  Trop froide pour moi encore une fois L

Il faisait très chaud !!!! Mais pas assez pour que je me mette dans l’eau. J’ai donc à la place, dorée au soleil, en m’énervant après toutes les mouches !!

Pendant environ 20minutes, on a navigué dans le Lake Saint Clair, autour de toutes ces montagnes. Nous sommes arrivées à Cynthia Bay à 16h45.

Ca y est, nous retrouvions de la civilisation, achat de produits alimentaires et une bonne douche avec un gel douche et un shampoing ! Quel plaisir ! Nous étions archi crades. Pas de douches pendant 6 jours, après des jours de marches, donc de transpiration, et 3 journées à grosse chaleur, ce n’est pas rien.

Mais nous n’avions toujours pas de réseau téléphone ! Tant pis, on s’en est passé un jour de plus. Nous n’étions plus à ça près.

Pour finaliser cette randonnée, je peux que c’était une superbe expérience. J’étais très heureuse d’être en pleine nature, sans réseau téléphone ni internet. Je me contentais du strict nécessaire, et ça permet de se restreindre sur certaines choses inutiles. Ca apprend beaucoup. J’ai vu de superbes paysages, une nature exceptionnellement riche. Pouvoir marcher à côté des arbres, des feuilles, de certains animaux. C’est magique !!

De plus, je peux maintenant être fière de moi, et dire que j’ai fait l’OverlandTrack. 65kms, avec une dizaine de kilos sur le dos. Une marche, pas si facile que ça au final paraît-il, mais je l’ai fait !!

Nous sommes ensuite descendues jusqu’à Hobart, la capitale de la Tasmanie, et y sommes restées une nuit. Ville pas si exceptionnelle que ça. Rien à y faire, et pas si belle. Je ne me voyais pas y rester. De retour à Devonport, où nous avons repris le ferry Spirit Of Tasmania (encore offre promotionnelle, décidemment !), le jeudi 11. 9h de trajet en bateau, je me suis trop ennuyée cette fois ! Peut-être du à la fatigue accumulée de la rando, mais j’ai cru pété un câble. J’ai cru que nous n’arriverions jamais.

 Nous sommes arrivées à Melbourne, sous la pluie. Super !!!

 

Note: 0/5 - 0 vote(s).
Imprimer ce message
Syndication :

Par Léty
Le 24/02/2010 à 20:55:49
Ha ma petite Aurélie, que tu es génial a faire tout ça, tu es vraiment impréssionnante. Comment fais tu pour tenir 6 jours sans te laver et manger un stricte minimum ?? Tu as du perdre du poids, attention a ta santé quand même ! ! En tout cas, du doit avoir de belles images en permanence dans ta tête. Merci pour les photos, ça me donne un peu l'impression d'y être aussi. C'est vraiment féérique ce monde inconnu pour moi.
Bisous énormes Laëtitia qui pense fort a toi.

Par brigitte
Le 26/02/2010 à 17:33:35
Super Aurélie, continues.Fais nous rêver.
Te lire en fin de semaine, est très reposant.
Je vais passer un week-end magnifique.

Merci encore
Gros bisous

Brigitte


Laisser un commentaire