Fin des bananes plus tot que prevu

21/05/2010 - Pays : Australie - Imprimer ce message

Et oui, c’est ce jeudi 13 mai qu’aura finalement été ma dernière journée aux bananes chez Mackay’s. Plus tôt que prévu…

 

Ma journée se passait tranquillement bien. D’ailleurs je trouvais que la semaine passait vite alors j’étais super joyeuse ! Je comptais les semaines qui me restaient ici, c'est-à-dire 5. Je venais d’en faire 8, j’étais largement capable d’en faire 5 autres, la fin se rapprochait. Je parlais donc avec Laura, l’anglaise qui était au backpacker avec moi. Elle me disait qu’elle aussi justement partait dans 5 semaines avec Robert, l’allemand, qu’ils allaient descendre la côte Est ensemble. Et m’a donc dit que beaucoup partait dans 5 semaines au backpacker, bien le quart des personnes. Je lui disais, toute joyeuse, que je prévoyais de partir en Asie avec Lauriane et Steph. Puis ce petit bonhomme que je ne pouvais décider pas me blairer, pas vraiment un chef que je sache mais qui te donne des ordres quand bon lui semble. Il est plus petit que moi en taille (déjà que je ne suis pas grande), autant vous dire qu’il ne me fait pas peur du tout mdr !!! Il était en train de tourner en rond depuis bien une dizaine de minutes et je n’arrêtais pas de le regarder s’ennuyer à mourir. J’en avais marre qu’il en branle pas une !!! Ah il a fini par trouver une occupation : vérifier mes bananes. C’est moi qui les trier et après c’est celle qui coupe qui pose sur le tapis qui amène à la packeuse. Du coup il est revenu me voir avec quelques bananes qui n’étaient pas bonnes apparemment, que j’avais oublié de retirer. J’ai souri et je lui ai fait remarqué que l’autre jour, lorsqu’il m’aidait parce que j’étais toute seule au tapis, que moi je coupais et que lui trier, il en oubliait bien plus que ça, et que j’étais obligée de vérifier derrière lui, car c’était des bananes vraiment mauvaises qu’il oubliait !! Il m’avait d’ailleurs trop énervé ce jour là. Il n’en branle vraiment pas une !!! Il me fait « non non non… Là c’est marron donc ce n’est pas bon ! »  C’est ça, cause toujours ! Petite anecdote avant la suivante.

Après ça, il s’ennuyait toujours. Il dit à ma collègue d’en face « mets tes bananes dans la bin ». Il voulait qu’elle mette ses bananes (les mauvaises que l’on trie) dans la bin par terre à côté de nous car le tapis roulant des mauvaises bananes, qui part à l’énorme déchetterie, est souvent en panne car y’a trop de bananes, du coup ça bloque tout ! Donc lorsque c’est le cas,

on fait ça normalement, seulement quand la machine est en panne. Du coup elle me regarde et jette un regard sur tous les autres, bah non la machine n’est pas en panne. Il me dit la même chose. Je n’ai vraiment pas compris pourquoi, du coup je ne l’ai évidemment pas fait ! Il revient me voir 5 minutes plus tard, m’approches la bin et me redit « mets dans la bin s’il te plait, la machine est pleine »   « bah non c’est pas plein, ça marche très bien »   « t’occupes pas, c’est plein, mets dans la bin »   C’est ça ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii. J’suis vraiment blonde de ne pas avoir compris avant pourquoi il voulait que je mette dans la bin, ça paraît logique après réflexion, mais moi quand on essaie de me baratiner en me disant que c’est plein alors que ce n’est pas le cas, j’insiste pour qu’on m’explique avec une vraie raison pourquoi j’dois faire ça. Bref il s’en va, et reviens 5 minutes plus tard et s’aperçois que je n’avais mis qu’une seule banane dans la bin !! Ouh bah c’est qu’il a commencé à s’énerver sérieusement !!! Il me crie dessus « je t’es dit de faire ça alors faut que tu le fasses…. Bla bla bla »,  il finit par me sortir « doesn’t matter » ce qui veut dire « je m’en fou n’importe ». Je n’ai franchement pas compris il m’a dit ça, alors je lui ai répondu en mi français mi anglais « bah pffff moi aussi doesn’t matter, moi aussi j’m’en fou, je peux mettre… I can put in the bin if you want, doesn’t matter, but i don’t understand WHY ».

 

Ah quel gros con !!! J’ai fini par obéir à ces putains d’ordre sans comprendre pourquoi toujours, parce que j’ai eu un flash dans ma tête qui m’a dit  « arrêtes Aurélie, tu vas te faire virer ». mdr !!! En y pensant, c’est vraiment marrant. Car je me suis bien fait viré, mais rien par rapport à ça. J’ai fini par comprendre pourquoi il voulait que je mette dans la bin, c’était tout simplement pour qu’il vérifie les bananes que je jette !! Si seulement il me l’avait dit clairement, je n’aurais pas riposté, qu’est-ce ça peut me faire qu’il vérifie mon travail pfff. Au final il n’a jamais vérifié mes bananes, il a fini par lâcher l’affaire.

Enfin bref, une demi-heure après, la chef vient me voir et là, dans ma tête je me dis « ah bah il a balancé, et elle vient me faire des réflexions ». Bon finalement, non, elle m’annonce que je ne travaille pas le lendemain, comme 6 autres personnes, car pas assez de bananes, mais que je reviens lundi. J’ai du lui redemander 2 fois car je comprenais mais pour être sûre, sait-on jamais… Mais ça ne m’étonnait pas trop car à la pause d’avant, ma copine d’Hong-Kong m’a dit qu’elle avait entendu que certains n’allaient pas travailler le lendemain car pas assez de bananes. Alors ça me faisait chier car une journée en moins, ça fait quand même environ $120 en moins, mais bon je me réjouissais de ma grasse mat’. Finalement, à la pause qui a suivi, l’allemande me fixe avec de ses yeux vraiment étranges, du coup je lui demande « what ??? »  « it’s all right ? »  en me montrant ses yeux !  « yes yes your make-up it’s all right »  (quelle idée de se maquiller pour aller au travail ! enfin on s’en fou). Finalement elle ne me parlait pas de son make-up, elle avait tout simplement les larmes aux yeux ! Je lui demande pourquoi et elle me sort « bah toi c’est pareil, on ne travaille pas la semaine prochaine »   « heinnnnnnnnn ?!!!!! »   « Bah oui, tu n’as pas compris ?  Elle est venue te voir aussi j’ai vu. ».

Je suis finalement retournée voir la chef pour lui demander si la semaine prochaine c’était la même chose et elle me fait oui oui. Alors je lui demande si je reviens le lundi d’après. Elle me dit « no no, it’s finish finish !!!! ». Bref en gros c’était ma dernière journée.

Dans le bus après le travail, je parlais donc avec cette allemande et une anglaise pour qui c’était le cas aussi. Et elles me disent que le lendemain elles travaillent, que c’est la semaine prochaine qu’elles ne travaillent pas, et elles ne savent pas trop si elles y retournent la semaine d’après mais elles ne pensent pas. Tout n’était pas clair je voyais… Le problème était que moi j’avais compris que je ne taffais pas le vendredi, alors qu’elles si… C’était bien un problème. Dois-je me réveiller le lendemain ou pas ? Car j’avais certainement dû mal comprendre.

Donc le lendemain, je me réveille et arrive à l’arrêt de bus. Et là une permanente (une vieille qui travaille en permanence), me dit que je ne travaille pas aujourd’hui, qu’est-ce que je fais là, on lui a dit que je ne travaillais plus. Et là je lui dis donc que c’est bien ce que j’avais compris mais qu’après je parlais avec l’anglaise et l’allemande qui elles, reviennent aujourd’hui, du coup je ne savais plus vraiment ! Et elle m’apprend donc que c’est seulement les packeuses qui reviennent aujourd’hui. Mais vu que je n’ai jamais packé, ce n’est pas mon cas. Ma dernière journée était la veille. Du coup, j’suis retournée au lit !!!

 

Au final, je n’aurais eu qu’une photo des bananes : moi avec le bus. Pensant avoir tout mon temps pour prendre des photos, je n’ai finalement pas eu de photos réelles pendant le travail. Désolé pour vous. Ce qui m’ennuie aussi, c’est que je rêvais de prendre en photo ces bananiers avec en arrière-plan, les montagnes. C’était tellement beau !!!! Tous les soirs à la débauche, dans le bus, (non le matin je dors !!) la tête rêveuse plongée dans ce paysage magnifique, je me sentais vraiment bien !! Prendre des photos dans le bus ce n’est pas le pied, mais de la ferme, je pouvais, fallait juste que je marche un peu jusqu’au bout de l’allée, fallait que je prenne le temps pendant la pause, mais finalement pensant avoir tout le temps de le faire, je ne l’avais pas encore fait non plus. Trop tard… J’aurais peut-être l’occasion de revenir, très probablement même… Ou peut-être que je verrais des paysages similaires pour vous donner une idée. De toute manière, le mieux, ce n’est pas la photo, c’est de voir carrément le paysage. Car la photo ne s’étend que sur quelques centimètres, alors que les paysages se fond sur des dizaines de kilomètres…

 

Bon alors, maintenant que je n’ai plus de travail, qu’est-ce que je fais ?!?! Car je loge à Mission Beach je vous rappelle, et il n’y a que très peu de fermes de bananes ici. Que je suis finalement allée voir dans la semaine, dont une qui m’a dit peut-être dans quelques semaines car y’a 2 filles qui doivent partir, mais bon, rien n’est sûr ! Toutes les fermes de bananes, c’est à Tully que ça se passe et c’est là qu’on va demander du travail. Mais qui dit retourner à Tully, dit repayer un logement. Et je n’avais absolument pas envie de retourner à Tully, pour ne pas retrouver de job dans l’immédiat. Si je me suis fait virée par manque de bananes, sachant que c’est la plus grosse ferme, je ne pense pas qu’il y ai du boulot dans les autres fermes. Je me suis donc dit que j’allais attendre d’avoir des nouvelles de l’anglaise et l’allemande, si elles retrouvent un job rapidement. Finalement, je n’ai pas entendu parler que Michelle ai retrouvé quelque chose. Je verrais bien ce soir car je retourne sur Tully pour la sortie du week-end.

Il y a bien 2 autres villes de bananes, et je connais quelqu’un qui se trouve dans l’une d’elle, mais m’a dit que c’était la même en ce moment, pas de bananes.

Mais bon faut pas s’étonner, nous sommes en saison sèche, bien qu’il pleut toujours un peu, il pleut beaucoup moins qu’en saison humide, et les bananes ont besoin de beaucoup d’eau.

 

Je ne suis plus en manque d’argent, bien que je n’aie pas des millions en poche, j’ai travaillé 8 semaines au final et j’ai pu économiser de quoi tenir plusieurs semaines si je le veux. Mais je veux mon second visa ! Et ça, c’est toute une autre histoire. Car oui pour ceux qui ne savent pas, c’est sûr que je ne rentrerais pas avant mi 2011…

Donc tous mes plans d’Asie avec Steph et Lauriane tombent à l’eau (elles iront sans moi, tant pis) et je me vois rester dans la région encore plusieurs mois (heureusement que je me plais dans ce coin de l’Australie^^).

Bref, donc pour obtenir son second visa, il faut travailler en fruitpicking, ou dans des fermes de n’importe quelle catégorie dont certains wwoofing tiennent en compte ça, ou en construction. Etre payé n’est pas nécessaire, mais il faut impérativement 88 jours d’actif (ne me demandez pas pourquoi c’est comme ça, c’est une condition ! Mais le fruitpicking, je pense que c’est tout simplement parce que c’est un travail que les australiens n’aiment pas faire, et le laissent aux backpackeurs, du coup pour rester une année supplémentaire, ça oblige aux backpackeurs de travailler dans les fermes). Ca revient à 3 mois si on divise par 7 jours. Si on travaille 3 mois dans la même ferme, le fermier ne s’embête pas, il te compte 3 mois même si tu n’as travaillé que 5 jours sur 7. En étant aux bananes, je voulais donc y faire 3 mois pour ce second visa. Après j’aurais été tranquille. Maintenant que je n’y suis plus, ça se compte par jour. Sauf s’ils sont cool, ils vont peut-être noté par semaine. Je n’en sais rien justement. Je dois leur envoyer le document officiel qu’ils ont à remplir. Je verrais bien. En attendant, j’ai travaillé 8 semaines (12 ou 13 semaines pour 3 mois complet), mais seulement 35 jours (ouais à cause de ces jours fériés accumulés, j’ai tout de même loupé une semaine de travail au final !). Il m’en reste 53 à faire. Car les quelques jours que j’ai pu travailler en raisin ou aux tomates, bien que ce n’était vraiment rien, ça ne compte pas, c’était au black. Bref, du coup vu que je ne sais pas trop encore à quoi m’attendre, je préfère être à jour pour mon second visa avant que le premier n’expire (en septembre, j’ai encore le temps vous allez me dire, mais autant être tranquille rapidement, sait-on ce qui peut encore arriver…).

 

Voilà, donc j’ai décidé de partir en wwoofing ! Ca fait longtemps tiens… Mon choix s’est donc porté sur les fermiers qui proposent le renouvellement du visa. Je ne tombe pas encore sur une de ces supers fermes qui me paraissent géniales vu leur description sur le bouquin que j’ai, pas de places rapidement chez eux, mais je pars dans une dont les gens ont l’air particulièrement sympathiques. Quand je téléphone, je tombe des fois sur des gens, mais tu te demandes vraiment si ce sont des gens qui proposent de t’accueillir tellement t’as l’impression de les faire chier en les appelant. Mais ceux j’ai qui je vais, ils étaient super cools au téléphone. Et ils ont 3 enfants. Premier wwoofing que je vais où ils ont des enfants. C’est cool, ça va me changer. Et ils ont des arbres de lytchis (je ne sais même plus comment on l’écrit en français, ce n’est peut-être pas l’écriture correcte), je ne sais pas vraiment quand est la saison, mais j’espère vraiment qu’il y en a actuellement, car c’est un de mes fruits préférés avec le kiwi !! Et là j’ai décidé d’y rester 3 semaines. Je ne suis jamais restée plus de 8 jours dans une famille de wwoofing, ça va peut-être me faire bizarre. On verra… Si je ne m’y plais pas, je suis libre de partir avant.

Ensuite, je me laisserais une petite semaine libre pour profiter de la Grande Barrière de Corail (oui oui, je suis dans le Queensland, du côté de cette Grande Barrière) mais je n’arrive pas à me décider sur quelle île allait… Y’en a tellement. Je veux une petite île, pas trop touristique, où il y a des belles balades à faire, et où c’est un bon spot pour le snorkelling ou la plongée… Car tu peux évidemment en faire partout, mais bon moi j’veux voir le plus beau eh eh !! mdr !

Puis ensuite je retournerais aux bananes, à Tully très probablement, ce qui veut dire dans 4 semaines, à la période où le quart de mon ancien backpacker vont partir, ce qui me laissera une chance de trouver du travail rapidement, je l’espère… Qui sait ! Je retomberais peut-être dans la même ferme, allez donc savoir….

 

Je parle, je parle… Mais je n’ai pas fini tout ce que j’ai à vous dire ! Je vais donc quitter la maison de Christian et Elisabeth, mais je reviendrais à Tully à peu près à la même période où ils reviendront eux aussi. Et vous allez me dire « mais tu avais internet gratuit, mais tu n’as pas mis beaucoup de photos dis donc !!!! », et bah non, j’ai tout fait planté à cause d’un virus, du coup cette période d’internet gratuit n’aura été qu’éphémère. Et mon PC a du partir en réparation (il n’était pas en panne, c’était internet qui était en panne, vraiment étrange…) mais j’me suis fait installé un nouvel anti-virus fiable, payant pour un an (Grrrrr !) et il aurait du connaitre une réinstallation de Windows complète qui n’a pas été faite à mon avis ! T’façon, ça m’arrange bien, car de toute manière, il n’a qu’un an le PC, il n’est vraiment pas vieux, et sinon j’aurais perdu toutes mes photos et tous mes dossiers. Enfin perdu, façon de dire… Je les ai encore toutes sur mes cartes mémoire. J’aurais dû seulement tout retrié, mais bon, c’est tellement bien trié sur mon PC que ça m’aurait ennuyé de tout recommencer, sachant qu’il  y a des noms de lieux que j’aurais probablement oublié, et notés nulle part. Je n’ai pas de disque dur externe, quelle idée !!! Mais je vais m’en acheter un prochainement, ça sera beaucoup plus fiable, avant que mon PC ne plante un jour…

Et j’ai donc attendu 2 semaines avant de retrouver mon PC. L’informaticien m’a l’air d’être un gros con !!! 2 semaines pour rien faire dessus, pffff !

Donc oui les photos, je pensais avoir tout le temps de vous les mettre sur internet, du coup je n’étais pas vraiment pressée. Pfff ! Du coup, maintenant, j’ai encore plein de retard ! Et je ne pense pas avoir une connexion tout de suite… En wwoofing, je sais qu’ils ont internet, mais bon je ne vais pas réclamer le Wifi, sauf s’ils me le proposent gentiment.

Sinon après le wwoofing, je serais sur Cairns, et là-bas, y’a plein d’endroits où je peux avoir internet gratuit, donc j’en profiterais… En attendant, patience, car là, internet je paie, et ce n’est pas donné !!

 

Désolé pour cette longue lecture. J’espère que vous ne vous êtes pas endormi devant. Lol !

 

Allez à bientôt…. J

 

J’vous embrasse.

 

Note: 0/5 - 0 vote(s).
Imprimer ce message
Syndication :